"C’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule."


30.1.12

Le retour de la fête du slip



Comme je l'ai peut-être déjà mentionné, j'habite le même immeuble depuis très longtemps. Entre mon épicier et moi, c'est comme qui dirait une histoire d'amour. Raouf m'a connue à 20 ans, perdue dans un immense baggy et nattes au vent, poussant à fond le volume de mon ampli pour permettre à Gravediggaz de couvrir la voix des petits chanteurs à la croix de bois le soir de la fête de la musique... A l'époque, on descendait "chez le rebeu" qui était ouvert sept jours sur sept, jusqu'à une heure du matin. Ses collègues et lui dormaient à tour de rôle, dans un studio à l'étage au-dessus. Malgré des prix assez prohibitifs, c'est souvent là qu'on s'achetait des pâtes en fin de mois, parce qu'il nous faisait volontiers crédit. Et il a encore sur sa porte un dessin que lui avait fait mon compagnon d'alors.

Quinze ans plus tard, on descend chez Raouf ou chez l'épicier. Le magasin est ouvert jusqu'à vingt-deux heures, tous les jours sauf le lundi. Après avoir obtenu la nationalité française, il s'est marié et il a maintenant deux beaux enfants. Souvent, quand on sort de la maison, on passe lui dire bonjour, même si on n'a besoin de rien. Et bien sûr, depuis que le Pois chiche est en âge de marcher, il a toujours droit à un fruit ou une sucrerie. Autant te dire que j'ai été obligée d'interdire qu'on lui donne quoi que ce soit tant qu'il n'a pas observé quelques règles élémentaires de politesse, parce qu'il a une fâcheuse tendance à débarquer dans la boutique en bramant : "Un bonbon !" Parfois, Raouf s'amuse à demander s'il peut venir dormir chez nous et écoute en rigolant mon ingrat de fils lui expliquer avec le plus grand sérieux que hélas, c'est impossible. Tu comprends, il y a trop de jouets dans sa chambre et il ne peut plus accueillir personne. Hospitalité légendaire du nain. Hier, Raouf lui lance au passage : "Au fait, je peux venir chez toi, ce soir ?"

Réponse inspirée du Pois chiche : "Ah non, il y a trop de bazar. Tu sais, chez moi, c'est pas la fête du slip, c'est la fête du bazar."

51 commentaires:

  1. Et moi je peux venir??? ;-)
    C'est la fête!!!!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wow, t'es sacrément réactive ! Viens, on te fera une place dans le coffre à jouets :-)

      Supprimer
  2. Hé, hé, il a le sens de la répartie le Pois Chiche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est sûr, c'est qu'il ne le tient pas de sa mère, parce que j'ai plutôt l'esprit d'escalier...

      Supprimer
  3. I love le pois chiche!
    Ce gamin m'a tout bonnement l'air formidable, il est dispo quand pour les épousailles?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Samedi soir. Je suis prête à tout pour une grasse mat'

      Supprimer
    2. Ok, i'm back in Paris this week end!!!

      Supprimer
    3. Tu passes nous dire bonjour, alors ?

      Supprimer
  4. La fête du slip!!! Je propose plutôt ma Suzanne comme fiancée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas, le Pois chiche n'a d'yeux que pour son Lupin... Ce matin encore, il m'a dit très sérieusement : "Tu sais, moi je suis très triste parce que ça fait TROP longtemps que je n'ai pas vu le Lupin." (ils ont passé la journée ensemble samedi).

      Supprimer
    2. Peut être changera t-il d'avis en la croisant...

      Supprimer
  5. Intéressant !
    Et il l'a tirée d'où cette formidable réplique ? Des discutailles du père, ou des boutades de la mère ?
    Hahaha !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirais plutôt des discutailles de la mère et des boutades du père :-))

      Supprimer
  6. hahaha ! "chez moi c'est pas la fête du slip" pov petit lapin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a aussi expliqué à la boulangère qu'il ne voulait plus habiter "dans sa maison naturelle" parce que j'avais refusé de lui acheter un pain au chocolat... Appelle-moi le bourreau.

      Supprimer
  7. Et ben, quelle répartie !! Ca promet de belles rigolades !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça promet aussi quelques moments de solitude, je crois :-)

      Supprimer
  8. hahaha...je me marre en imaginant la tete de Raouf devant une telle repartie... et la tienne!!
    ;-)
    Emma from SF

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Raouf, il est mort de rire (heureusement) et moi... Ben, moi aussi :-)))

      Supprimer
  9. il a une sacré répartie le "Pois Chiche" !
    extra, j'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il répète tout ce qu'il entend avec plus ou moins de bonheur. Il y a quelques jours, il a tenté un "ta gueule" à mi-voix, pour voir. Il a vu que ça marchait pas terrible :-)

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Le jour où il me répondra : "C'est pas parce qu'on n'a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule", LÀ je vais halluciner !

      Supprimer
  11. dis moi ça consiste en quoi les jours de fête du slip chez vous??? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Explication du Pois chiche : "On sort tout nu dans la rue, on mange que des bonbons et du chocolat, on regarde la télé toute la journée, on fait pipi par terre et on saute sur le lit. C'est la fête du slip ou quoi ?"

      Supprimer
  12. Impayable, ton pois chiche !!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et une étonnante capacité à ne retenir que les expressions qu'on préférerait qu'il oublie :-)

      Supprimer
  13. Ahah, il est trop drôle ton pois chiche ! Mais dis moi, où a-t-il entendu ça, tu crois ???... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucune idée... La maîtresse, peut-être ? {sifflote d'un air dégagé}

      Supprimer
  14. Réponses
    1. Je suis sûre qu'Oscar et Hector doivent te sortir quelques perles aussi, non ?

      Supprimer
  15. Mon sourire du matin devant mon écran !
    Belle journée
    Samantha

    RépondreSupprimer
  16. Très bonne réplique Mr Pois'Chiche. (Tu notes ses bons mots sur un cahier? sinon, de toute urgence, commencer...). la scene m a bien fait rire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en note une partie sur un carnet et le reste... sur ce blog ;-)

      Supprimer
  17. dis donc tu vas t y mettre, je t ai taggée aussi, obligée.

    RépondreSupprimer
  18. Réponses
    1. Mais oui, c'est vrai ! Tu crois qu'on a encore le temps d'obtenir nos signatures ? :-)

      Supprimer
  19. Céleste, j'ai été taguée, je te tague à mon tour!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhhhhhaaaaa, mais qu'est-ce que c'est que cette folie des tags, tout d'un coup ? Je ne suis pas du tout, moi !

      Supprimer
  20. excellent!!!!
    notre fille aussi a dans son vocabulaire cette belle expression!!! j'ai un peu honte parfois, selon à qui elle s'adresse ; ))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faudrait les faire se rencontrer, la conversation pourrait être intéressante !

      Supprimer
  21. MDR... Il a de la répartie, ce petit. Génétique, non ? Bonne soirée, fête du slip ou pas.

    RépondreSupprimer