"C’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule."


16.1.12

La reine des gitans et des chats


 Hier, j'ai emmené le Pois chiche au cirque... Je t'avoue que j'y allais à reculons, d'autant que j'ai été un peu échaudée par une précédente expérience, il y a quelques semaines. On était allés voir le cirque Pinder* avec le grand copain du nain - appelons-le Lupin pour rester dans la métaphore légumineuse. Alors c'est vrai qu'on est arrivés tard. Je me doutais qu'à cette heure-là, on avait peu de chances d'être placés tout devant, mais je ne me sentais pas non plus de poireauter une heure avec deux gnomes surexcités en attendant le début du spectacle. Toujours est-il que les seules places qu'on a trouvées étaient à environ 1200 mètres au-dessus du niveau de la mer trèèèèèèèès haut dans les gradins. Derrière une colonne. Avec les spots dans la gueule. Quant au spectacle lui-même, disons simplement qu'il est réglé comme du papier à musique. Les numéros s'enchaînent, les artistes ont l'air au bord du nervous breakdown (quatre représentations par jour, on les comprend) et la moindre babiole lumineuse te coûte un rein (tiens, ça me fait penser qu'il est temps d'aller vider ma poche urinaire). Pour être tout à fait honnête, le Pois chiche et son Lupin étaient enchantés. Ils ont vu des tigres, des lions et des dromadaires, ça a suffi à leur bonheur. Mais moi, j'ai juste trouvé que c'était l'usine. Sans âme, tu vois ?


Alors quand on est arrivés Porte de Champerret et que j'ai vu la tente flanquée de ses trois roulottes, dont une sur laquelle on pouvait lire : "Madame Irma vous lit les lignes de la main jusqu'au coude," j'ai tout de suite eu le sourire aux lèvres. Ce n'était pas le premier spectacle des Romanès que je voyais et j'avais dûment averti le Pois chiche qu'il n'y aurait sans doute pas d'animaux. Sous le chapiteau, on est accueilli par Mme Romanès en personne. D'ailleurs, je reconnais sa voix : c'est déjà elle qui m'a rappelée quand j'ai laissé un message chez eux - genre dans leur roulotte, quoi - pour réserver. La piste est recouverte de tapis persans. Dans un coin, à côté d'un fauteuil Louis XV, un des enfants de la famille joue en traînant derrière lui un chien en peluche attaché à une laisse. Bientôt, la représentation commence dans un joyeux bordel. L'orchestre s'avance, puis recule, s'avance à nouveau, les chanteuses sont assises derrière avec des bébés sur les genoux, une femme passe en tournoyant dans un cerceau, deux gamines dansent en ondulant du ventre, un type fait le tour de la piste avec une chèvre ("Tu vois, maman, qu'il y a des animaux !")... Le spectacle est dédié à la fille cadette d'Alexandre et Délia Romanès, c'est elle la reine des gitans et des chats. J'étais tout émue de la voir jeter des coups d’œil sur son acolyte pour ne pas se tromper dans sa chorégraphie ou d'entendre la famille l'encourager quand elle s'est lancée dans un numéro de rubans aériens. Le clown n'a pas de nez rouge, ni de grandes chaussures - pourtant, je peux te dire que le Pois chiche était littéralement écroulé de rire. Et moi aussi, je me suis laissé séduire par ses jongleries et sa nonchalance burlesque. Alors oui, ça n'a rien de virtuose et le chat n'a pas daigné nous honorer de sa présence ("C'est un gitan, il travaille quand il veut" paraît-il). Et même, le jongleur fait parfois tomber ses quilles, mais ses yeux pétillent et le fil-de-fériste est incroyable. Dans ce cirque à taille humaine, tout est authentique et c'est peut-être pour ça que la magie opère. A la fin du spectacle, Délia vend des beignets et du vin chaud au milieu de la piste, tandis qu'Alexandre exhibe l'affiche du spectacle "vendue 1 , pour financer le cirque Pinder" (tu penses bien que je me suis ruée dessus), ainsi que trois livres publiés chez Gallimard (j'ai découvert sur gougeul qu'il avait été ami avec Jean Genêt, quand même). Deux recueils de poèmes et une compilation d'histoires et de proverbes gitans dont il nous donne un aperçu en hommage aux élections à venir : "Quand un homme veut à tout prix le pouvoir, il ne faut surtout pas le lui donner."



"La Reine des gitans et des chats" du cirque tzigane Romanès, porte de Champerret, jusqu'au 4 mars 2012.

* Merci à l'adorable Mme Gloubi de nous avoir si gentiment fait profiter de ses places en trop !

36 commentaires:

  1. Jamais vu en vrai, mais j'avais vu un super reportage sur Arte il y a longtemps...tu me donne envie d'y aller!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cours-y vite ! Ça vaut vraiment le coup !

      Supprimer
  2. Je ne suis pas Parisienne, ça me gène, ça me gène!!! Parfois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut bien qu'il y ait quand même quelques avantages à vivre entassés les uns sur les autres dans des cages à lapins aux loyers exorbitants :-)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. En plus, t'auras peut-être la chance de voir le chat, toi :-)

      Supprimer
  4. On y est allé cet été avec les filles et on a adoré cette ambiance familiale (on adore la musique tsigane, forcément ça aide), les numéros, l'humour, les beignets mais on n'a pas eu de vin chaud (commercialement peu adapté au mois de juin il est vrai).
    Et si le cirque romanès croise de nouveau notre route, on retournera s'assoir sous le petit chapiteau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout pareil pour moi, j'y retournerai bien volontiers. Et ça m'a donné envie de voir un spectacle des Arts Sauts ou du cirque Plume...

      Supprimer
  5. Dans les cirques, on trouve le meilleurs comme le pire...
    Dernièrement, j'ai plutôt eu le pire. Mais bon. C'était un cirque itinérant, passant de place en place... Je trouve que c'est bien d'aider à ce que ce genre de spectacle, de culture, ne disparaisse pas !
    :o)
    Je retiens ta référence, en tous cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’ai souvenir d'un cirque où nous avions emmené les classes de notre école... L'âge moyen des artistes était de 75 ans (sans rire) et c'était d'un pathétique de voir mamie en paillettes lever la jambe et faire tourner 3 canches anémiques... Les gosses n'ont rien remarqué mais les adultes étaient... navrés!

      Supprimer
    2. J'avoue que les petits cirques itinérants avec des animaux râpés et des acrobates en fin de course, je trouve ça d'une tristesse infinie. Je crois qu'il faut avoir moins de 10 ans pour en ressortir avec des étoiles dans les yeux, non ?

      Supprimer
  6. j aime les gitans, les cirques sans animaux, les roulottes! ahhh j ai toujours voulu partir avec un cirque! j suis bien contente qu il y ait encore de vrais cirqueros...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Instit dans ce genre de ce cirque... Ouais!

      Supprimer
    2. Aaaaah, moi aussi ! Et la musique tzigane, miam !

      Supprimer
  7. En moins familial, moins gitan, mais non moins poétique, pour les non-adeptes de cirque traditionnel, j'ai le plaisir de vous présenter le Cirque Plume... échange d'idées de sorties... moi j'irai voir Romanès !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je les ai déjà vus il y a quelques années et je disais justement que ça m'avait donné envie de les revoir. Hélas, il n'y a pas de spectacle en ce moment... Autre chose à me conseiller ?

      Supprimer
    2. Et la Roumanie au mois d'août? Ton Gadjo adorerait!!!

      Supprimer
    3. Mouahahahaha !
      (je nous y vois déjà)

      Supprimer
  8. Il y a le Cirque des Mirages !!! Une découverte exceptionnelle que je suis retourné voir 3 fois ces dernières années... mais rien à voir avec le cirque ! C'est un spectacle cabaret / piano bar, avec un poète qui joue ses histoires (pas toujours adaptées aux enfants !!!) dans une ambiance magique et colorée. Si tu n'as pas aimé, je te rembourse ta place !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en ai jamais entendu parler, je vais aller regarder ça de plus près...

      Supprimer
  9. Romanès, c'est vrai que c'est sympa! et essaye Zingaro à Aubervilliers, là c'est fantastique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. heaaay yeahhh! la filel qui se reveille BONNE ANNEE A toi aussi!!!
      Alors moi qui deteste le cirque la tout deuite je veux aller chez les romanes...je fais comment????????????????????

      kiss kiss

      Supprimer
    2. Ben tu viens à Paris, tiens ! Et comme ça, on aura l'occasion de se rencontrer IRL !

      Supprimer
    3. Maja : Je crois que j'ai vu un de leurs premiers spectacles, il y a au moins 20 ans. A la fin, il y avait une jument qui se faisait saillir par un étalon, ça m'a marquée :-)

      Supprimer
  10. hé hé hé tu m'as vraiment donné envie d'y aller :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, vas-y ! En plus, il y avait des enfants bien plus jeunes que le Pois chiche, dans le public. Je suis sûre que ça plairait à tes filles.

      Supprimer
  11. j'suis d'accord pour pinder !! surtout que je l'avais déjà vu la semaine d'avant avec l'école ... non mais quelle folle !!! le pire pour moi ça reste quand même l'épisode des toilettes à l’entracte - enfin des préfabriqués, dehors sous la pluie - au milieu d'une foule énorme avec un Hector qui hurle "je veux faire caca !!", un grand moment de solitude ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce qu'au moins, ça vous a permis de griller des places dans la queue ? Si la réponse est non, c'est à désespérer de l'humanité !

      Supprimer
  12. cela fait trois spectacles de cette troupe que je vois et à chaque fois c'est du bonheur car justement il n'y a pas d'animaux (ou de temps en temps une chèvre,un perroquet).C'est très gai,très coloré...bref tout ce que j'aime...
    j'ai la même affiche que toi et d'ailleurs j'en ai 2 car j'en voulais une pour mon bureau.
    J'attends leur passage dans la région pour les voir de nouveau...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me souviens d'un vieux spectacle où Alexandre Romanès mettait sa tête "dans" la gueule de la chèvre, c'était très drôle...
      (rien à voir, mais j'adore ton pseudo !)

      Supprimer
  13. alors sur tes conseils je suis allée avec mon petit charly d'amour voir ce qu'il en retournait vu que j'habite à 5 minutes à pied... et bah j'ai bien fait j'ai eu la larme à l'oeil plein de fois, peut-être le côté super familial... charly a beaucoup ri lors des passages du jongleur et du funambule, le reste il était bouche bée.... mais en regardant autour de moi j'ai cherché ce fameux poteau qui a bien pu te gêner... j'ai pas trouvé... merci du conseil c'était un chouette moment suivit après par la lecture d' "un peuple de promeneur" c'était une vrai journée de voyage... merci

    RépondreSupprimer
  14. Ah mais non, le poteau c'était sous le chapiteau du cirque Pinder. Pour Romanès, on était tout devant, on a vu le spectacle dans des conditions idéales. Qu'est-ce que ça me fait plaisir que tu y sois allée et qu'en plus ça t'ait plu ! Merci beaucoup d'avoir pris la peine de revenir me le dire...

    RépondreSupprimer
  15. J'ai vu le cirque Romanès il y a quelques années lors d'un passage à Paris (début des années 2000). J'avais été époustouflée, CHARMEE. L'ami qui m'accompagnait avait fait de très belles photos (argentiques à l'époque), je sais que j'ai des doubles qq part dans mes cartons de photos, il faut que je les retrouve...

    RépondreSupprimer
  16. encore un cirque que je ne connais pas... je vais chercher sur le ternet, voir s'ils passent pas loin de chez moi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, il faut les voir. Malheureusement, je ne crois pas que ce soit un cirque itinérant. Ils sont installés à Paris... Mais je ne suis sûre de rien.

      Supprimer