"C’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule."


28.9.12

Passing by...



Le temps me manque pour te narrer ma vie passionnante par le détail, mais je tiens tout de même à partager avec toi une pensée hautement philosophique. Figure-toi que j'ai été privée pendant deux jours de mon précieux, mon joli, ma vie... Et ne va pas croire que je te parle du Pois chiche, hein. Ce serait mal me connaître. Non, c'est mon téléphone qui m'a fait la mauvaise blague de bugger pendant une mise à jour. Et j'ai découvert une chose terrible :

Sans ma pomme, je suis nue comme un ver.

Sur ce, bon week-end.

32 commentaires:

  1. je me disais bien, ça fait trop longtemps, un malheur a du lui arriver...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que finalement on va survivre (la pomme et ma pomme)... Mais j'avais commencé à rédiger mes dernières volontés, hein.

      Supprimer
  2. tu es nue, ET L-I-B-É-R-É-E!! (c'est un peu la même sensation, non?) j'ai aimé Crawled out of the sea! bon reviens vite tout de même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je SOUFFRAIS, moi, madame ! Va dire à un toxico en manque depuis deux jours qu'il est LI-BÉ-RÉ :-))
      (surtout que je n'ai pas de fixe à la maison ni au bureau, c'était juste l'enfer)

      Supprimer
  3. une belle expérience, au final (j'aime ta sélection musicale !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au prochain post, je vous mets l'original qui est aussi particulièrement bien...

      Supprimer
  4. C'est un peu triste non ? T'as pas envie de faire une désintox;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est un peu triste. Je pensais faire une désintox au Portugal cet été et puis en fait, il y avait le wifi...

      Supprimer
  5. Réponses
    1. En plus, je ne pouvais même plus faire d'instagram, tu réalises ?! ^_^

      Supprimer
  6. Bref, tu as eu un pépin quoi !!!!
    (sorry, j'étais obligée de la faire, j'en aurais pas dormi de la nuit sinon !!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah ah, j'adore ! J'avoue, j'ai gloussé...

      Supprimer
  7. > Nö : excellent. Je n'aurais pas fait mieux !
    Alors je bis !
    :)

    RépondreSupprimer
  8. "they tried to make me go to rehab and I Said no, no, no " ;-))
    t'es grave mais je suis pareille ;-)

    (et pour le sweet chouette maile moi)

    RépondreSupprimer
  9. alors sans pomme et sans pois chiche ca donne quoi ?
    nue comme ... un ver ...luisant ???
    ;-)
    bisettes busy girl
    Emma from SF ...you know !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout va bien, j'ai retrouvé ma pomme :-)
      (au fait, t'as eu mon mot ? mes parents partent vendredi, je leur ai donné ton mail pour qu'ils puissent te contacter)

      Supprimer
  10. c'est fou comme on s'habitue vite à ses petites choses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pire, c'est que je me souviens parfaitement, à l'époque où j'ai vu quelqu'un avec un téléphone portable pour la première fois, avoir dit avec le plus grand dédain : "Mais ça sert à rien, ce truc !"
      Visionnaire, c'est mon deuxième prénom.

      Supprimer
  11. Rappelle toi! Adam a mangé la pomme! Et il va bien aimé te voir nue!
    Que ne ferais-tu pour avoir l'Iphone 5!!!???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. JE VENDRAIS MA MÈRE !!!
      (maman, si tu lis ces mots, je plaisante bien sûr)

      Supprimer
  12. Réponses
    1. Tu connais le proverbe : faute avouée à moitié pardonnée ;-)

      Supprimer
  13. La sélection musicale, c'est tjrs de la bombe ici.

    RépondreSupprimer
  14. Ahahahah!! Comme je te comprends :) l'Amoureux me.fait la misère d'ailleurs...

    RépondreSupprimer
  15. passing by...I left a kiss ...
    read you soon my dear
    bises
    Emma from San Francisco ( ils arrivent qd tes parents ????)

    RépondreSupprimer
  16. mais on écoute quoi là??? sans ma pomme à moi, c'est la crise aussi !

    RépondreSupprimer
  17. Aïe, on en est toutes là ou presque!! Je me souviens de mon vieux black be* il y a 2 ans disant à qui voulait bien l'entendre que je ne voyais pas bien ce que la pomme avait de plus...

    RépondreSupprimer