"C’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule."


1.12.14

J'♥ mon libraire

(visuel @woodcampers)

Je fais partie de ces gens qui ne vont jamais au cinéma seuls. Films ou romans, je préfère partager. Quand j'ai un livre en cours, je raconte l'histoire, je lis mes passages préférés à voix haute, je le conseille autour de moi, je le fais circuler ou au contraire, je le débine d'une phrase lapidaire... Il n'y a pas longtemps, sur Facebook, on a vu fleurir des listes de livres. Il s'agissait de nommer des œuvres qui nous avaient marqués, comme ça, sans trop réfléchir. Et en découvrant les listes de parfaits inconnus, qui apparaissaient mystérieusement sur mon mur, je me suis surprise à avoir envie d'en rencontrer certains - séduite par leurs lectures.

Quand j'achète un livre, ça peut être parce qu'on m'en a parlé, parce que j'ai entendu une bonne critique, parce que j'aime l'auteur, parce que mon libraire le conseille ou tout simplement parce qu'il me fait de l’œil au milieu de ses petits copains... Ce qui est sûr, c'est que quand j'achète un livre, c'est TOUJOURS en librairie.

Alors d'accord, il faut aller jusqu'à la librairie. Ça te permet de faire de l'exercice au lieu de rester assis à pianoter devant ton ordinateur. Quand on pense aux festins pantagruéliques qui t'attendent en cette période de Noël, on peut dire que c'est un service que tu te rends à toi-même, finalement. Et oui, ton libraire n'a pas tout en stock. Mais il commande ce que tu veux. Avec le mien, par exemple, ça prend environ deux jours. Et même si la lecture est évidemment une occupation vitale, tu conviendras qu'on est quand même rarement à 48 heures près. Par ailleurs, ton libraire prend volontiers le temps de chercher avec toi le nom de ce bouquin "dont tout le monde parle en ce moment ! Même qu'ils l'ont adoré au masque et la plume ! Mais siiiii ! Il a une couverture rouge, je crois. Un pavé ! Et le nom de l'auteur commence par un V. Ou un B. Enfin, une consonne, quoi." D'ailleurs, quand on sait qu'en France, le prix du livre est unique depuis 1981 et que donc, ton libraire te prodigue ses conseils de façon totalement gratuite, on peut dire que d'une certaine manière, tu fais même des économies en allant chez lui. D'autant que lui, contrairement à d'autres, il utilise cet argent pour payer ses impôts en France et pour offrir à ses employés des conditions de travail et un salaire à peu près corrects.

Aujourd'hui, sur une belle initiative d'Eliabar, de la Brocante du coeur et de Gaëlle, c'est la journée J'♥ mon libraire. Alors tu me fais plaisir et tu files claquer une ÉNORME bise à ton libraire !



10 commentaires:

  1. Il est bien ce datagueule ! Et ton texte aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, clair, net et précis... (et merci :))

      Supprimer
  2. Moi aussi, j'aime mon libraire !
    Merci pour ce petit passage dans notre monde blogosphérique !
    :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je continue à te lire tu sais, ça fait plusieurs jours que je veux te laisser un message pour te dire que je suis de tout coeur avec vous dans votre lutte...
      Merci d'être passée par ici !

      Supprimer
  3. Moi c'est à toi que j'ai envie de claquer deux ENORMES bises d'amour qui claquent !

    RépondreSupprimer
  4. yeah baby yeah !!! Dataguele Amaprout !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A quand la journée j'♥ mes petits producteurs ?

      Supprimer
  5. magnifique article! (bon pour le salaire correct on repassera par contre ahem, enfin ne faisons pas de généralités)
    9a fait du bien de te lire bon sang!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah ah, oui, je me suis peut-être un peu emballée sur ce coup-là ! Disons juste qu'à priori, les libraires ont moins de chance d'être traités comme des esclaves modernes, en tout cas.
      Et merci pour ton enthousiasme, poulette !

      Supprimer